A plat-pont

a plat-pont

Entre deux manœuvres, les équipiers s’allongent sur le pont. Epousant le teck, ils diminuent leur prise au vent, libèrent le champ à la cellule arrière – et profitent d’un spectacle fabuleux, de sensations rares, en symbiose avec un Classe J sous voiles. © Julie Bourgois