La photo à la hune par Jesse Allen/Robert Simmon (NASA Earth Observatory)

Sacrés phénomènes (223)
Champs alizés
champs alizés

A midi ou à minuit, au soleil ou sous la pluie (surtout sous la pluie, d’ailleurs), il n’y a pas tout ce que vous voulez, sur ces champs alizés – uniquement des éoliennes. Reste que c’est quand même le plus grand champ de ce type au monde – 100 km2 –, punaisé à 12 milles au large des côtes anglaises, non loin de l’embouchure de la Tamise. Cet ensemble de 175 éoliennes (on n’en voit ici qu’une partie), opérationnel depuis avril 2013, peut au maximum générer 630 megawatts, de quoi alimenter une villle de 500 000 foyers. Les turbines, hautes de 147 mètres, sont espacées de 650 à 1 200 mètres. Cette «ferme éolienne» a été construite sur deux bancs de sable, par environ 25 mètres de fond. Selon ses concepteurs, elle va permettre de réduire de 900 000 tonnes les émissions annuelles de dioxyde de carbone – l’équivalent des rejets de 300 000 voitures. / H.H.