Portraits

Photographe

Benoît Stichelbaut

Une question de point de vue
  • Publié le : 25/07/2008 - 11:32
benoît stichelbaut Benoît aime naviguer, aime la mer et les marins, qu'ils courent le Vendée Globe ou pêchent au large de Concarneau... Photo © B.S Benoît Stichelbaut

On pourrait se poser la question de savoir ce que recouvre le terme de photographe de mer : car il ne suffit pas de mettre en boîte des paysages maritimes pour se déclarer tel. Bien sûr, il faut maîtriser des techniques évidentes : anticiper la vague pour obtenir un horizon droit, évaluer la profondeur de champs nécessaire pour rendre la densité d'un paysage, saisir l'opportunité d'un rencontre entre deux voiliers qui se croisent et bien d'autres choses encore...

Mais prendre la mer en images, c'est avant tout savoir exprimer un regard. Celui de Benoît Stichelbaut témoigne de son expérience de navigateur, de sa profonde connaissance des hommes qui vont en mer pour leur plaisir ou leur métier. Il sait tour à tour respecter le silence de l'homme de l'art, écouter des explications succinctes et les intégrer à leur profit. Ses photos ne sont pas qu'esthétiques : elles sont une tranche de vie. A voir le dandinement du ligneur du Raz de Sein, on imagine la puissance des vagues qui menacent à chaque instant de déséquilibrer le canot. Le rendu d'un croisement entre deux multicoques sur un parcours côtier exprime toute la tension qui anime les équipiers de ces machines lancées à toute vitesse aux limites du raisonnable. Le geste du marin courbant l'échine à l'approche de la déferlante qui va éclater sur l'avant du bateau nous rappelle les gouttes d'eau de mer glaciales qui vont suinter dans le dos malgré l'épaisseur de la veste de ciré.

C'est ce point de vue sur la mer que Benoît Stichelbaut cherche à donner à voir, loin des canons d'un esthétisme parfois déshumanisé. Quel autre pays que la Bretagne, par la richesse de ses contrastes, la magie de ses lumières, la variété des hommes et des paysages, pouvait lui offrir un meilleur terrain d'expression ? / P.-F.B.

1962. Naissance à Paris.
1985. Brevet d'Etat voile.
1986-88. Formation à l'Institut nautique de Bretagne.
1989. Premiers reportages, premières parutions.
1990. Diffusion par l'agence CEDRI (agence photo créée par Erwan Quéméré).
1992. Livre .
1994. Première parution : l'arrivée de Bourgnon victorieuse à la Route du Rhum en double page dans Paris-Match.
Depuis 1995. photographe officiel des skippers de course au large - Jean Le Cam, Vincent Riou, Michel Desjoyeaux, Jean-Luc Nélias, Karine Fauconnier, Roland Jourdain, Sébastien Josse...
2004. Photographe officiel du Vendée Globe (agence DPPI).

Boîtiers : Canon. Eos 1D Mark III et Eos 1DS Mark III.

Objectifs Sigma : 14mm.

Focales fixes Canon : 80mm f:1.2, 300mm f:4, 500mm f:4.

Zoom Canon : 16/35mm, 28/70mm, 24/105mm, 70/200mm, 28/300mm, 100/400mm.
Cela fait beaucoup de double emploi, mais permet d'adapter le matériel à une situation (28/300mm pour des arrivées de courses, par exemple, ou focale fixe pour de l'illustration) et aux boîtiers (une focale fixe est largement préférable pour des boîtiers au capteur plein format).

Informatique : Apple (bureau et portable).

Cartes mémoires : beaucoup ! Leurs tailles augmentent (avec les tailles de capteur de boîtiers) et les prix baissent. Je préfère multiplier les cartes plutôt que d'avoir à copier en reportage les photos sur un disque dur ou un ordinateur.

Disque dur sauvegarde : Iomega (2 To).

Sauvegarde en déplacement : iPod 80 Go (en plus, il y a de la musique !).

Valise étanche : Explorer Case.

Caisson étanche : Aquatech.


Benoît Stichelbaut
Photographe de mer
25, rue Jean Bart - BP 305 - 29193 Concarneau Cedex
Tél. 02.98.50.56.37.


E-mail : contact@stichelbaut.com
Site web : www.stichelbaut.com et www.seaandco.net