Actualité à la Hune

SNSM – Port du gilet de sauvetage

Changeons !

  • Publié le : 01/07/2012 - 00:01

Spot SNSM 2012 : FootPlutôt que des spots publicitaires chocs, la SNSM a opté pour une campagne décalée dans l’espoir d’amener les plaisanciers à changer leurs habitudes vis-à-vis du gilet de sauvetage. Visionnage.

 

Les idées reçues ont la dent dure. Et parmi celles-ci, il y a le port systématique du gilet de sauvetage, freiné par l'image d'un manque de confort et l'habitude de ne pas en porter… Les gilets autogonflants sont pourtant légers, peu encombrants et se portent avec une grande aisance ! 
Le gilet est pourtant bien la meilleure solution pour limiter les décès accidentels en mer, comme le martèle la SNSM. Tout comme la Société des Sauveteurs en mer est persuadée que le changement de mentalité et d’habitudes des plaisanciers ne passera que par la prise de conscience de la réalité des dangers d’une chute en mer…
D’où l’idée de cette campagne publicitaire délibérément décalée, présentée à la presse mardi dernier. Les visuels – photos et vidéos – imaginées par l'agence de publicité Publicis mettent en scène des situations classiques de la vie "terrestre" où l’un des protagonistes porte un gilet de sauvetage. Message : sans ce gilet, cet événement n'aurait pu avoir lieu.

Spot SNSM 2012 : Mariage

+40% d’accidents en plaisance
«Moi, je m'accroche toujours sur mon bateau, mais ce n'est pas le cas de tous les skippers. Desjoyeux ou De Pavant ne montrent pas cet exemple-là…», raconte François Gabart, venu apporter son soutien à cette campagne (Tanguy de Lamotte est là aussi), pour illustrer l’hypothèse d’un facteur générationnel.
Autres précisions, plus prosaïques si elles étaient nécessaires : l'activité professionnelle (pêche, commerce) a certes vu le nombre d’accidents dramatiques diminuer – -60% sur 7 ans pour la pêche, mais ce chiffre a augmenté sur cette même période pour la plaisance : +40 %.
Une grande partie de ces décès aurait pu être évitée si les victimes avaient été équipées d'un gilet, assure la SNSM, rabâchant encore que s’il n’y a aucune obligation légale au port du gilet, celui-ci devrait être un réflexe naturel – comme l’est devenu celui de boucler sa ceinture de sécurité en voiture ou de porter un casque sur un deux roues.

Ces "quatre par trois" qui vont fleurir cet été sur les panneaux d'affichage des bords de mer, sont complétés par des spots radiophoniques. De votre côté, n’hésitez pas à faire votre propre campagne en vous inspirant des clips vidéo de la SNSM (voir ci-dessous) pour tourner les vôtres et les diffuser...