Actualité à la Hune

Disparition de Laurent Bourgnon

Laurent Bourgnon, la vie sans concession

Double vainqueur de la Route du Rhum – entre autres – Laurent Bourgnon a disparu jeudi matin lors d’une plongée sous-marine aux îles Tuamotu. Portrait.
  • Publié le : 26/06/2015 - 10:47

Laurent Bourgnon Route du Rhum 1994La première victoire de Laurent Bourgnon dans la Route du Rhum 1994 installe le skipper au sommet de la course au large.Photo @ Philippe Millereau / DPPI

Laurent Bourgnon, c’est la vie à l’extrême, sans compromis ni compromission. Avec sa crinière blonde et son visage d’ange, il fut surnommé le Petit Prince tant était grande son habileté à dominer les flots ; un raz de marée déferlant sur le milieu de la voile par les chemins de traverse et qui quitta la course au large sur la pointe des pieds. Entre les deux, il avait mis ce monde-là à sa botte.

La légende démarre à la Chaux-de-Fonds en Suisse, improbable lieu de naissance le 16 avril 1966 pour un marin océanique. Mais dès l’âge de 4 ans ses parents les entraînent, lui et son frère Yvan, dans ce fameux tour du monde initiatique qui met la tête à l’envers de tous les navigateurs des sixties. Retour en Europe, port d’attache à Saint-Brévin-les-Pins et lancement des projets les plus fous. Traversée de l’Atlantique en cata de sport en 1986 avec arrivée à Pointe-à-Pitre en SDF des mers, au même moment que la Route du Rhum !

Quatre années plus tard, il sera troisième de la reine des Transats ; huit ans après il la gagne et réédite en 1998 ! Entre temps, il dispute la Mini-Transat 1987 et se classe deuxième tout en remportant la deuxième étape sur un bateau de série. L’année suivante, débarquement sur la Solitaire du Figaro avec un des plus vieux half tonners de la flotte, trois francs six sous et des spis plein de trous, soutenu par sa commune d’adoption. Et il gagne, premier bizuth à l’emporter dès sa première participation.

Primagaz Laurent Bourgnon Route du Rhum 1994Photo @ Gilles Martin-Raget
Avec sa stratégie minimaliste jusqu’à couper le manche de ses brosses à dents pour gagner en poids et son sens de l’attaque maximaliste, le marin est définitivement sur orbite. Route du Rhum donc mais aussi Course de l’Europe, La Baule-Dakar, Québec - Saint-Malo, Transat Jacques Vabre… rien ne lui échappe. La course au large en multicoque des années 90, c’est lui.
Laurent Bourgnon c’est aussi l’équilibriste de l’excès qui passe plusieurs fois près de la correctionnelle comme cette victoire à Dakar avec un trimaran au flotteur cassé et qui menace de se disloquer et des chavirages multiples et spectaculaires.
Alors qu'il est au sommet, il plaque tout.

Portrait Laurent BourgnonTalent, charme et charisme caractérisent Laurent Bourgnon, ici en 1998 alors qu'il est au sommet de son art.Photo @ Gilles Martin-Raget Début des années 2000, changement de cap, route vers les rallyes-raids automobile, l’aviation ou la conception de bateaux de voyage, périples nautiques en famille, installation en Polynésie en 2009 et encadrement de croisières sur son révolutionnaire cata JamboC’est au cours d’une de ces croisières, jeudi, lors d’une plongée à proximité de l’atoll de Toau, situé près de Fakarava aux îles Tuamotu, que Laurent Bourgnon, plongeur de niveau 4, parti seul de son côté alors que le groupe de touristes qu’il encadrait était sous la houlette d’un moniteur de plongée, disparaissait. Interrompues par la nuit, les recherches reprendront dès que possible. Les petits princes des océans ne devraient pas chercher à voir ce qui se passe sous les flots.










Retrouvez en vidéo un portrait de Laurent Bourgnon diffusé en 1998 sur France 2 :