Actus

Disparition de Jure Sterk

Le mystère du Lunatic s’éclaire

  • Publié le : 04/12/2009 - 10:16

Jure Sterk, disparu sur l’océan Indien Disparu en janvier dernier, le marin slovène Jure Sterk, âgé de 72 ans, espérait devenir le plus vieux navigateur, sur le plus petit voilier, à accomplir un tour du monde en solitaire, sans escale, par les trois caps. Photo © D.R. En mai 2009, nous vous avions raconté la disparition de Jure Sterk (voir notre article et notre vidéo), lors d'un tour du monde en solitaire sans escale par les trois caps. Lunatic, le monocoque de 9,20 mètres de ce navigateur slovène avait été retrouvé vide dans l'océan Indien.

Posté le 3 août dernier, le témoignage de Peter, skipper de Coconut, voilier naviguant alors dans la région, fournit un éclairage nouveau sur ce drame :

Jure Sterk sur Lunatic Le jour de l'accident présumé, un marin qui maintenait un contact radio quotidien avec le navigateur slovène affirme que Jure Sterk avait prévu de mettre son annexe à l'eau pour nettoyer sa carène. Photo © D.R. <Je naviguais à bord de mon petit voilier 1000 milles derrière Jure (en faisant aussi cap à l'Est). Nous nous parlions quotidiennement en BLU. Le jour de l'accident (2 ou 3 janvier 2009, ndlr), il avait prévu de mettre l'annexe à l'eau pour nettoyer le safran et le trimmer. La carène était si sale que la vitesse était tombée à 2-3 noeuds. Son étai s'était rompu quelque temps plus tôt et sa grand-voile, déchirée, avait été arisée. Son but était d'améliorer sa vitesse et de nettoyer le système de barre. Le jour où j'ai perdu le contact radio avec lui, la météo était aussi bonne que possible pour la région. Il avait attendu cette accalmie pour agir. Le navire qui a retrouvé le bateau et fait les photos (le Roger Revelle, un navire océanographique américain, ndlr) du Lunatic à la dérive n'était pas le premier à le voir. Il avait déjà été repéré par un cargo, mais les conditions météo n'avaient pas permis d'approcher le voilier. Jure avait une personnalité hors du commun. Cet homme charmant était très enthousiaste. Il manquera au monde entier. Nous avons besoin de personnes comme lui pour secouer un peu les choses.>

...........
Version originale du témoignage (en anglais)
: ici
À voir également : notre article précédent et notre vidéo sur le même sujet