Actualité à la Hune

ÉLECTION À LA PRÉSIDENCE DE LA FFVOILE

Denéchau vs Hénard : questions pour un (futur) Président ! (1/2)

Après vingt ans de présidence soit cinq mandats, Jean-Pierre Champion a décidé de passer la main. Pour la première fois depuis longtemps, deux candidats briguent sa succession : Nicolas Hénard et Jean-Luc Denéchau. Le match promet d’être très serré et beaucoup hésitent encore pour choisir leur camp ! Profils, programmes, équipes, différences, similitudes, points forts et points faibles des candidats, déroulement du scrutin… voilesetvoiliers.com vous dit tout (ou presque) avant l’élection du 25 mars prochain (article en deux parties).
  • Publié le : 12/03/2017 - 00:01

Denéchau VS HénardLe 25 mars prochain, la FFVoile élira son nouveau président après 20 ans de présidence Champion. Pour la première fois depuis longtemps, deux candidats briguent sa succession : Jean-Luc Denéchau (à gauche) et Nicolas Hénard (à droite).Photo @ DR
Comment se déroule le vote ?
Au cours des dernières semaines, les clubs de la FFVoile ont désigné leurs représentants aux assemblées générales des ligues. Ces derniers ont désigné à leur tour les grands électeurs qui seront leurs représentants lors de l’assemblée générale de la FFVoile le 25 mars. Chaque ligue dispose d’un nombre de voix proportionnel à celui de ses licenciés. Ces représentants ont donc pour mission d’élire le prochain conseil d’administration, pour une durée de quatre ans.

Comment se compose le conseil d’administration ?
De 36 personnes : 32 représentants des associations locales (clubs), plus un représentant des établissements et trois des membres associés. Une fois élus, les membres du CA désignent à leur tour le nouveau président de la FFVoile, ainsi que le bureau exécutif. Ce dernier est composé, outre du président du secrétaire général et du trésorier, de quatre à sept autres membres, dont généralement quatre vice-présidents.

Jean-Pierre ChampionAprès vingt ans à la tête de la Fédération Française de Voile, Jean-Pierre Champion tourne la page et sera remplacé le 25 mars prochain.Photo @ Franck Socha/FFVoile

Quel est le mode de scrutin ?
C’est un scrutin de liste proportionnel à un tour. L’attribution des 36 sièges se fait proportionnellement au nombre de suffrages recueillis par chaque liste. Les représentants des ligues votent ainsi pour la liste de leur choix. 17 sièges sur 32 sont attribués à la liste majoritaire. Le reste est attribué entre toutes les listes à la proportionnelle. Les quatre derniers sièges sont réservés à un représentant des établissements et trois représentants des membres associés. Denis Horeau, Serge Paillares et Christian Silvestre ont officiellement fait acte de candidature.

Quels sont les profils des deux candidats ?

Nicolas HénardÀ 52 ans, double médaillé d’or en Tornado, Nicolas Hénard a décidé de se présenter à la présidence de la FF Voile. Photo @ DR

Nicolas Hénard a 52 ans. Il est marié et père de cinq grands enfants. Il a un Capes en EPS et est diplômé d’HEC. Il est chef d’entreprise (assurances) et son club est le CN Wimereux. En voile, il a été champion d’Europe et vice-champion du monde de Tornado, puis double champion olympique en 1988 et 1992, respectivement avec Jean-Yves Le Déroff puis Yves Loday. Il est le seul régatier français de l’histoire deux fois médaillé d’or aux JO. Ses soutiens principaux sont Claire Fountaine (vice-présidente FFVoile) Henri Bacchini (vice-président FFVoile), Damien Seguin, Jean-Pierre Salou, Bernard Mallaret, Olivier Avram et Jean-Pierre Lostis… Il est actuellement membre du CA (haut niveau) à la FFVoile.

Jean-Luc DenéchauJean-Luc Denéchau préside la commission centrale d’arbitrage et ses 1 600 arbitres.Photo @ Coll. JLD



Jean-Luc Denéchau a 55 ans, est marié et est également père de cinq enfants. Après un Bac D, il est devenu chef d’entreprise dans le cinéma, puis l’événementiel. Son club est l’AS Mantaise Voile en Île de France. Il pratique la voile en amateur. Ses soutiens principaux sont Jean-Claude Méric secrétaire général FFVoile, Dominique Tincelin (trésorier FFVoile), Christine Fourichon (membre du bureau exécutif), Serge Raphalen, Bruno Troublé… Très actif à la FFVoile, il préside la commission d’arbitrage. Il est membre du CA et du bureau exécutif, et le seul représentant français au Conseil de World Sailing depuis novembre dernier.




Quid des quatre vice-présidents ?

Fidèles de Jean-Pierre Champion, Jean Kerhoas (développement) et Jean-Pierre Churet (voile légère) ont décidé de ne pas se représenter après de longues années d’engagement bénévole. Henri Bacchini (habitable) et Claire Fountaine (haut niveau) qui ont tant apporté aussi à la fédé «virent de bord» et se représentent… mais sur la liste de Nicolas Hénard. Risqué mais tout à leur honneur !

Un candidat est-il adoubé par le président sortant Jean-Pierre Champion ?
Oui, Jean-Luc Denéchau. De mauvaises langues disent de lui qu’il est un «bon soldat». Pour Nicolas Hénard, Jean-Pierre Champion qui voyait le double médaillé olympique comme son successeur, a changé d’avis et de calendrier. Donc l’on peut en déduire que Nicolas Hénard qui n’a pas encore digéré la volte-face du président est dans  l’opposition».

Les deux listes respectent-elles la parité ?
Oui et c’est un bon point pour les deux candidats ! Que ce soit dans la liste de Nicolas Hénard ou celle de Jean-Luc Denéchau, on trouve exactement seize femmes et seize hommes sur les 32 membres. Il n’est pas inutile de préciser que c’est désormais une obligation légale s’appliquant aux fédérations lors du renouvellement de leurs instances dirigeantes, et qui implique d’avoir 40 % du sexe minoritaire. Si cela semble nettement plus compliqué dans le foot et le rugby, ça ne l’est pas en voile… et l’on ne peut que s’en réjouir !

Retrouvez la deuxième partie sur les programmes, les points forts et les points faibles des candidats, leurs points de convergence et de divergence, les émoluments… samedi 18 mars sur voilesetvoiliers.com.
 


 

Les listes des candidats

Jean-Luc DenéchauContrairement à Nicolas Hénard son « adversaire » double champion olympique, Jean-Luc Denéchau n’a pas le moindre palmarès en voile, et navigue en « père peinard ».Photo @ Coll. JLD
Jean-Luc Denéchau

Jean-Claude Méric, Corinne Migraine, Edward Russo, Nathalie Peberel, Olivier Bovyn, Christine Fourichon, Dominique Tincelin, Brigitte Viaud, Pierre Le Boucher, Paul Adam, Christine Courtois, Serge Raphalen, Marie-Thérèse Lannuzel-Jourdras, Paul Roussange, Géraldine Henri, Claude Le Bacquer, Gwenaëlle Le Roy, Jean-Christophe Cour, Christiane Coignet, Bruno Troublé, Éliane Serve, Bruno Le Breton, Patricia Boyer, Pierre Caste, Hélène La Salmonie, Laurent Bourriquel, Anne Dos Santos, Arnaud Guevel, Claire Breau, Yvon Poutriquet, Henriette Pascal.
 

Tornado 1988A Séoul en 1988, Nicolas Hénard (au trapèze) décrochait la première de ses deux médailles d"or olympique en compagnie de Jean-Yves Le Déroff (à la barre). Photo @ Coll. Hénard

Nicolas Hénard

Claire Fountaine, Jean-Pierre Salou, Sylvie Harlé, Régis Bérenguier, Eric Limouzin, Frédérique Pfeiffer, Henri Bacchini, François Pitor, Philippe Meunier, Marie-Pierre Chauray, Bernard Mallaret, Caroline Lobert, Olivier Avram, Ode Papais, Hervé Roguedas, Valérie Darrou, Frédéric Bertin, Géraldine Rigaud, Stéphane Fretay, Hélène Cardon, Jean-Pierre Lostis, Alexis Minard, Sabine Laperche, Jean-Michel Soyez, Laurence Mezou, Damien Seguin, Claudine Tatibouët, Henriette Kemay, Emmanuelle Dumontel-Julliard, Agnès Royer-Fleury, Olga Seguret.