Actualité à la Hune

JEUX OLYMPIQUES RIO 2016

Lecointre et Defrance médaillées de bronze

Elles l'ont fait ! Les Françaises Camille Lecointre et Hélène Defrance ont terminé 6e de la Medal Race jeudi à Rio, remportant ainsi la médaille de bronze. La troisième pour la voile française lors de cette olympiade. Clap de fin sur ces Jeux 2016.
  • Publié le : 19/08/2016 - 09:06

Camille Lecointre et Hélène de France médaillées de bronze en 470Photo @ Gilles Martin-Raget

Il ne fallait pas être cardiaque pour suivre cette Medal Race des 470 femmes où quatre concurrentes, dont les Françaises Camille Lecointre et Hélène Defrance, pouvaient s’attribuer n’importe laquelle des médailles d’argent et de bronze, l’or étant dévolu depuis les qualifications aux Anglaises.

A la dernière bouée au vent, c’était bâché pour Camille et Hélène, pointées en 8e position. Il faut dire que leur départ ne restera pas dans les annales, mais elles ne s’en tiraient pas trop mal en passant 6es à l’issu du premier près disputé dans un vent irrégulier de 8-12 nœuds. Les Américaines font un tour en tête, puis rentrent dans le rang au second près.

Dans le dernier portant, Camille et Hélène attaquent côté plage et y trouvent une risée qui leur fait gagner de précieux mètres. En bagarre dans le peloton qui précède, les Américaines prennent une pénalité. Une place de gagnée. Les Françaises recroisent, arrivent à s’immiscer dans le peloton, parviennent à virer la dernière bouée juste devant leurs adversaires japonaises. Plus qu’un petit largue à tenir dans le sillage des Polonaises trop loin pour la médaille, et c’est l’arrivée. Et alors ?

Peut-être que derrière des téléviseurs ou à l’écoute d’un commentateur qui voit les résultats en permanence, on sait tout de suite qui gagne. Mais sur l’eau, aussi incroyable que cela puisse paraître, il faut toujours quelques dizaines de secondes pour que les calculs se fassent ou que l’information arrive, et finalement voir les uns (ou unes) exploser de joie et les autres être terrassés par un grand coup de massue sur la tête. Camille : "Quand on coupe la ligne, on sent un moment de flottement. Ca se joue à un point. On fait nos calculs et nous ne nous sommes pas trompées. On attendait, Gildas (leur entraîneur, ndlr) nous disait : "Si, si, si..." C'est un truc de fou ! C'est fou de se dire que ça ne se joue à rien ! Je comprends maintenant ce que c'est que de se dire "Saisir sa chance".»

Camille Lecointre et Hélène de France médaillées de bronze en 470Photo @ Gilles Martin-Raget

Elles l’ont même attrapée au vol, et le résultat est bien mérité ! Une belle médaille de bronze qui vient compléter un parcours déjà auréolé d’un titre de championnes du monde et un podium au mondial 2015. Mais que c’était chaud ! Une médaille qui fait rentrer l’équipe de France dans son objectif raisonnable de trois médailles pour cette olympiade. Avec l’or de Charline Picon et le bronze de Pierre Le Coq, les tricolores effacent le mauvais souvenir de Weymouth 2012. Bien sûr, il y avait de quoi faire mieux et il restera des regrets, et notamment que le tandem Besson/Riou n’ait pu défendre pleinement ses chances en dépit de l’exploit réalisé d’avoir couru quand même, mais c’est le jeu olympique. Aucun droit à l’erreur, le niveau est terriblement élevé avec une pression maximale à tous les étages.

Il y a quand même de très beaux motifs de satisfaction dans le camp français, comme cette 5e place au général obtenue chez les 49er par Julien d’Ortoli et Noé Delpech qui ont remporté la Medal Race du reste du monde derrière les inatteignables Kiwis médaillés d’or Burling/Tuke et signent la meilleure performance française obtenue aux jeux Olympiques depuis que la série des 49er y est admise. On espère qu’ils vont continuer !

Camille Lecointre et Hélène de France médaillées de bronze en 470Photo @ Gilles Martin-Raget

Vu d’où vient le 49er FX, la performance réalisée par Sarah Steyaert et Aude Compan est aussi remarquable, avec de jolies victoires de manche à la clé. Là encore, il a manqué de quelques petits pourcents dans tous les domaines du jeu, plus la capacité à être à 100 % tout au long de la compétition pour arriver à jouer avec les meilleures. Elles étaient cinq à pouvoir remporter l’une des trois médailles lors de la dernière manche. Les Italiennes ont mené un temps avant d’être avalées par le peloton, les Espagnoles n’ont jamais été aux avant-postes, les Anglaises ont chaviré deux fois, seules les Kiwis, les Danoises et les Brésiliennes n’ont pas tremblé, et pourtant il y a avait de quoi ! Les Brésiliennes ont coupé la ligne d’arrivée de deux petites secondes dans un rush final époustouflant, pour le plus grand bonheur des supporters locaux qui ont fait une bronca pas possible pour célébrer cette victoire. Encore une belle histoire de famille puisque la barreuse brésilienne n’est autre que la fille de Torben Grael, quintuple médaillé olympique et tacticien des grandes heures de Luna rossa dans la Coupe de l’America. La légende continue !...

Camille Lecointre et Hélène de France médaillées de bronze en 470Photo @ Gilles Martin-Raget

Chez les 470 hommes, le triplé Croatie–Australie–Grèce ne fait que perpétuer un match à trois qui dure depuis de longs mois, le triomphe de Sime Fantela et Igor Marenic ne devant pas occulter le fait que le sorcier Victor Kovalenko ramène une fois de plus une médaille autour du cou de ses poulains, la 9e, en l’occurrence Matt Bletcher, avec qui il travaille depuis seize ans, et son nouvel équipier pour cette olympiade William Ryan. Côté français, Sofian Bouvet et Jérémie Mion terminent à une 7e place un peu sévère qui leur permet de mesurer toute la difficulté des jeux Olympiques qui ne tolèrent que la régularité dans l’excellence et leur donne une idée du chemin qui leur reste à parcourir pour être devant dans les années qui viennent, si toutefois ils persévèrent.

Camille Lecointre et Hélène de France médaillées de bronze en 470Photo @ Gilles Martin-Raget

Clap de fin, donc, sur ces jeux Olympiques de Rio qui étaient dans le collimateur de tous ceux qui craignaient des conditions aléatoires sur un plan d’eau emboucané par des monceaux de détritus.

Les images observées sur place sont beaucoup plus enthousiasmantes. Le plan d’eau est bien sûr difficile, mais le cadre absolument superbe. Le rond extérieur a donné l’occasion de voir la voile dite «légère» courir dans des conditions de haute mer, les parcours intérieurs imposaient de savoir régater comme sur un lac. Bien sûr, l’eau n’invite pas à la baignade, et l’odeur est parfois nauséabonde à marée descendante lorsqu’il n’y a pas de vent. Il n’y a cependant pas eu à déplorer un quelconque problème d’objet flottant non identifié ayant affecté la performance d’un concurrent. La course au large ne peut pas en dire autant. Les vainqueurs n’ont pas hésité à se jeter à l’eau pour célébrer leur victoire, et il fallait voir les supporteurs brésiliens nager à la rencontre de leur médaillées d’or depuis la plage où était massé le public.

Et puis, reste un baromètre infaillible : ce sont bien les meilleur(e)s qui sont devant !

Résultats finaux

RSX Femmes

1-FRA, Charline Picon, 64 pts

2-CHN, Peina Chen, 66 pts

3-RUS, Stefania Elfutina, 69 pts

 

RS:X Hommes

1-NED, Dorian Van Rysselberghe, 25 pts

2-GBR, Nick Dempsey, 52 pts

3-FRA, Pierre Le Coq, 86 pts

 

470 Femmes

1-GBR, Hannah Mills/Saskia Clark, 44 pts

2-NZL, Jo Aleh/Polly Powrie, 54 pts

3-FRA, Camille Lecointre/Hélène Defrance, 62 pts

 

470 Hommes

1-CRO, Sime Fantela/Igor Marenic, 43pts

2-AUS, Mathew Belcher/William Ryan, 58 pts

3-GRE, Panagiotis Mantis/Pavlos Kagialis, 71 pts

...

7-FRA, Sofian Bouvet/Jérémie Mion, 87 pts    

 

49er

1-NZL, Peter Burling/Blair Tuke, 35 pts

2-AUS, Nathan Outteridge/Iain Jensen, 78 pts

3-GER, Erik Heil/Thomas Ploessel, 83 pts

...

5-FRA, Julien d'Ortoli/Noé Delpech, 100 pts

 

49er FX

1-BRA, Martine Soffiatti Grael / Kahena Kunze, 48 pts

2-NZL, Alexandra Maloney / Molly Meech, 51 pts

3-DEN, Jena Hansen / Katja Salskov-Iversen, 54 pts

...

6-FRA, Sarah Steyaert/Aude Compan, 85 pts

 

Finn

1-GBR, Giles Scott, 36 pts

2-SLO, Vasilij Zbogar, 68 pts

3-USA, Caleb Paine, 76 pts

...

14-FRA, Jonathan Lobert, 95 pts

 

Laser Hommes

1-AUS, Tom Burton, 73 pts

2-CRO, Tonci Stipanovic, 75 pts

3- NZL, Sam Meech, 85 pts

...

5-FRA, Jean-Baptiste Bernaz, 90 pts

 

Laser Radial Femmes

1-NED, Marit Bouwmeester, 61 pts

2-IRL, Annalise Murphy, 67 pts

3-DEN, Anne-Marie Rindom, 71 pts

...

21-FRA, Mathilde de Kerangat, 146 pts

 

Nacra 17

1-ARG, Santiago Lange/Cecilia Carranza Saroli, 77 pts

2-AUS, Jason Waterhouse/Lisa Darmanin, 78 pts

3-AUT, Thomas Zajac/Tanja Frank, 78 pts

...

6-FRA, Billy Besson/Marie Riou, 93 pts

,)) ?>