Actus

Conférence de la Confédération du nautisme et de la plaisance

L’avenir de l’économie bleue

Pour la deuxième année de suite, le Nautic a été le cadre, mercredi 6 décembre, de la conférence annuelle de la Confédération du nautisme et de la plaisance, présidée par Yves Lyon-Caen.
  • Publié le : 08/12/2017 - 17:46

Conférence de la Confédération du nautisme et de la plaisanceVincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer lors de son allocution lors de la conférence de la Confédération du nautisme et de la plaisance.Photo @ © Raoul Dobremel/Nautic 2017/AFP Services

En ouverture de cette journée studieuse, Vincent Bouvier, Secrétaire Général de la Mer a tenu à réitérer le soutien exprimé au Havre par le Premier Ministre Édouard Philippe au travail de la CNP mais aussi à souligner la contribution du nautisme au développement des territoires.
C’est ainsi que les vice-présidents des régions Bretagne, Pays de la Loire, Occitanie – Pyrénées Méditerranée et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont présenté chacun les stratégies de leur région respective en la matière. D’ores et déjà, quatre régions ont décidé d’engager des travaux en faveur de la mesure de l’apport économique des plaisanciers et notamment des pêcheurs-plaisanciers ainsi que leurs impacts sur l’environnement, dossiers liés à des pratiques respectueuses et à la sécurité en mer. Trois autres sont en train de le faire, dans l’objectif de créer début 2019 un observatoire permanent de l’économie du nautisme et de la plaisance.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, est venu, en clôture de la matinée, assuré son soutien dans la réalisation de cet objectif, engageant son ministère à se saisir de toutes les propositions en faveur du développement de l’économie bleue.

Lors des débats suivants, il fut aussi abordé la mise en place d’un partenariat renforcé entre la filière sportive nautique, les collectivités publiques et les acteurs économiques afin d’aboutir à la transformation de la gouvernance sportive souhaitée par le Président de la République et faciliter l’accès aux sports nautiques.
En la matière, les Jeux Olympiques de 2024 sont dans tous les esprits.

Enfin, l’innovation fut aussi au centre des échanges, à un moment où la filière nautique bénéficie d’une conjoncture favorable. Les indicateurs sont au vert et le secteur recrute.
La France détient une position de leader mondial grâce à l’innovation constante de ses professionnels et à leur capacité à anticiper les mutations. Les entreprises doivent intégrer aujourd’hui dans leurs stratégies les évolutions vers le bateau connecté, la digitalisation des ports de plaisance, l’impact du foil sur les bateaux de demain, les nouvelles énergies…

Pour mieux répondre à ces défis, la filière doit améliorer l’attractivité des métiers de la filière nautique en particulier auprès des jeunes.
Tous ces thèmes et bien d’autres seront au cœur des débats qui se tiendront dans le cadre des premières Assises Internationales de la Plaisance et du Nautisme, organisées à La Rochelle les 29 et 30 mai prochains conjointement par la Confédération du nautisme et de la plaisance et Infomer, filiale du Groupe Ouest-France à laquelle appartiennent le marin et Voiles et Voiliers concernés au premier chef par ce nouvel événement.

?>