Actualité à la Hune

Voiles et Voiliers n° 566

Voiles et Voiliers d'avril en kiosque

Vous voulez investir, mais votre budget limité vous porte plutôt vers le marché de l’occasion. Vous êtes amateurs de formes un peu rétro mais vous hésitez à acheter la perle rare en raison des travaux que vous pourriez avoir à effectuer après coup… La rédaction a planché sur quelques cas concrets en se faisant accompagner d’experts. Coups de cœur, conseils pratiques, pièges à éviter… voici quelques pistes pour réussir son rêve d’occasion.
  • Publié le : 15/03/2018 - 15:30

Voiles et Voiliers N°566
Dossier

Rêve d’occasion

Le marché de l’occasion propose des voiliers à toutes les tailles et à tous les prix. Mais s’il y a l’embarras du choix et des affaires à faire, acheter d’occasion n’est pas sans piège. Nous nous sommes mis dans la peau d’un acheteur à la recherche de la perle rare selon différents cas de figure, en fonction des programmes et des coups de foudre. Trimaran day-boat, Toulinguet, Malango, Pogo… ils nous ont fait rêver. Le tout sous l’œil vigilant d’experts, d’assureur, de courtier qui reviennent sur quelques fondamentaux pour réussir ses transactions.
Et ici vous découvrez une vidéo d’une expertise menée dans le cadre de ce dossier.

Mais avant de retrouver ce dossier, voici nos traditionnelles rubriques.

ToulinguetLa silhouette du Toulinguet évoque les voiliers d’après-guerre, mais le dessin comme la construction sont tout à fait modernes.Photo @ François Vivier
Essai
Focus 750, un compromis très plaisant

Ce bateau de conception polonaise n’est certes pas le plus sportif ni le plus logeable des voiliers de 7,50 mètres, mais il possède un très grand cockpit et un beau volume intérieur. À l’arrivée, un compromis réussi pour des navigations à la journée ou des escapades d’un week-end.
Présentation en vidéo ici (réservée aux abonnés et aux lecteurs au numéro)

Essai
TF 10

Un bateau exceptionnel mais exigeant. Trimaran high-tech, remarquablement construit et très bien fini, le TF 10 permet de voler, mais au prix d’un véritable apprentissage. Et on le retrouve en vidéo ici. (réservée aux abonnés et aux lecteurs au numéro)

TF 10Ce trimaran high-tech est une machine exclusivement dédiée à la régate. Ce bateau volant a la prétention de ne pas être trop acrobatique, mais l’on prendra soin de bien se tenir !Photo @ Bertel Kolthof
Course
Transquadra Martinique

Vainqueur de la transat réservée aux marins de plus de 40 ans, Alexandre Ozon a bluffé tout le monde. À bord de son Bepox 990 Team 2 Choc, il a devancé un Figaro 2 et un JPK 10.80, deux autres bateaux très planants. Un podium qui a provoqué un débat autour de la jauge IRC.
Le tout avec un retour en image sur la 9e édition ici.

Bepox 990Cela ne se voit pas sur cette photo mais ici, lors de son arrivée au Marin, le Bepox 990 d’Alexandre Ozon naviguait avec un seul safran depuis 300 milles ! Et il n’avait pas beaucoup ralenti…Photo @ François Van Malleghem/Transquadra
Anniversaire
Des «spi» hauts en couleurs

Du 29 mars au 2 avril, La Trinité-sur-Mer accueille la 40e édition du Spi Ouest-France Destination Morbihan. Quatre jours de régate en baie de Quiberon pour un événement qui fait figure d’institution. Retour sur les moments forts et l’histoire de la plus célèbre des classiques du printemps.

Spi Ouest-FranceGrains à 45 nœuds et plus, lumières sublimes, bateaux sous deux ris voire trois… l’édition 1994 restera dans les annales comme l’une des plus ventées de l’histoire, avec un comité de course jouant un peu avec le feu.Photo @ Benoît Stichelbaut
Architecture
À chaque bateau son programme

Collaborateur de longue date de Voiles et Voiliers, l’architecte naval François Chevalier s’est penché sur les formes de trois voiliers de même taille mais aux programmes bien différents : le Figaro 3, le JPK 10.10 et le Sun Odyssey 349. Trois styles qui correspondent bien à leurs concepteurs.

Destination
Un jardin exotique et sans stress

Ah, les îles Vierges britanniques, leurs paysages de cartes postales comme The Baths, leurs demeures de milliardaires et leur dolce vita tropicale… Durement touchées par l’ouragan Irma en 2017, elles ont déjà rétabli leur capacité d’accueil et les bases de location y sont opérationnelles. Ce serait dommage de ne pas y aller, d’autant que la navigation y est des plus simples.
Vidéo de la croisière ici.

Iles Vierges britanniquesCi-dessus, The Baths, au Sud de Virgin Gorda, sans doute le site le plus connu des îles Vierges britanniques, avec ses gros rochers ronds. Ci-contre l’île de Cooper Island.Photo @ Sébastien Mainguet
Grande croisière
Moi, Indi, 13 ans, matelot sur K VIII

Vous vous souvenez d’Indi Masselis ? Voiles et Voiliers avait déjà raconté son été à caboter en famille entre Dunkerque et Bordeaux (VV n° 560). Ce mois-ci, il nous livre le récit de sa première transat à bord d’un bateau de légende, le K VIII, entre la Guadeloupe et Lorient. Aucun doute, ce gamin est fait pour la mer.

C’est parti !Indi à la barre avec la pointe des Châteaux en arrière-plan : en route pour 3 550 milles…Photo @ Philippe Masselis
Grande croisière
Échappées cap-verdiennes

C’est souvent la dernière étape avant une transat. Les îles du Cap-Vert conservent ce charme qui ne laisse personne insensible. Récit d’une navigation au nord de l’archipel, à la découverte d’îles tantôt sauvages, tantôt paisibles, mais toujours dépaysantes, sur fond de mornas à la Cesária Evora.

Échappées cap-verdiennesNous avions découvert cette île du Sud de l’archipel du Cap-Vert lors d’une précédente traversée en 2014. Un bout du monde mémorable à tout point de vue.Photo @ Laëtitia Maltese
Récit
Carènes d’Arabie

Véritable baroudeur des mers dont Voiles et Voiliers a déjà évoqué quelques hauts faits, Gérard Contard revient sur son séjour en Arabie Saoudite dans les années 70. Rattrapé par l’appel du large, il a décidé de construire tout seul un trimaran pour naviguer sur la mer Rouge.

Tradition
Marins d’occasion… ou quand l’art brut prend le large

Ils sont un peu l’équivalent nautique des fous littéraires évoqués par Raymond Queneau dans Les Enfants du limon. Démiurges mystiques, bricoleurs patachons, illuminés épris de cette sensation de liberté qu’offre la mer… Eric Vibart évoque quelques figures du monde de ces aventuriers créateurs de voiliers cocasses, approximatifs, voire improbables.

Art brutA Venise, l’une des «Swimming Cities» de la street artiste Swoon. Récupération, détournement, élaboration onirique, l’art et le militantisme l’emportent sur la navigation.Photo @ Tod Seelie
Ça vous est arrivé
«Je me suis coincé les doigts dans un winch.»

On a beau être un skipper confirmé et avoir été le «rules guru» de l’équipe de France pendant trois éditions des jeux Olympiques, on n’est jamais à l’abri d’une petite maladresse. Abel Bellaguet nous raconte une mésaventure toute bête mais qui aurait pu virer au drame.

Dis-moi pourquoi
Les bateaux naissent hors de l’eau

L’étude par ordinateur de la dynamique des fluides est désormais incontournable dans le processus de conception des bateaux. Le «starchitecte» Pascal Conq nous a ouvert les portes de son cabinet vannetais pour nous expliquer cette mutation.